top of page
  • Photo du rédacteurRuben Roffe

Le Flemmard


C’est l’histoire d’un flemmard, qui enfume sans cesse.

Philosophe du néant, dépositaire du rien.

Qu’importe la détresse, il vous dira demain, Car pour celui qui dort, pas d’urgence, rien ne presse !

Qu’il est dru et bien ferme le poil dans sa main,

En voilà une canne pour sa grande paresse !

Il oppresse les autres, qui dès lors se redressent

Lorsque l’effort le guette et l’emplie de chagrin.


Que la tâche est trop lourde pour ses deux petits reins !

Spécialiste du lit et des beaux traversins Or si vous méprisez, son immense mollesse Il arguera sûrement, qu’il n’en possède qu’un.


Soyez compréhensifs, pardonnez lui le stress !

De naître chaque jour sans le moindre moyen

D’arrêter le tabac, ni de gagner son pain

Pour qu’un beau jour enfin, le réveil apparaisse...

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page